Le revenu de base garantit à tous le moyen de subvenir avec dignité à leurs besoins fondamentaux, qu’ils aient un emploi ou non.

Des gens de tous les horizons politiques et de plusieurs pays soutiennent l’idée du revenu de base. Ce revenu prend des formes différentes selon les sociétés, mais il y a un fort consensus pour reconnaître que c’est un moyen très efficace d’améliorer le fonctionnement de nos sociétés, de l’élimination de la pauvreté à la reduction des inégalités au niveau des revenus et des richesses; de la cohésion sociale à la participation démocratique; de la sécurité financière de chacun à la stabilité économique générale.

Rappel historique du revenu de base au Canada

Instaurée en 1967 par le gouvernement fédéral, la ‘pension de vieillesse’ peut être considéré comme un premier pas vers le revenu de base. En 1971, un rapport du Sénat recommandait de l’étendre plus largement. Au cours des années 1970, plusieurs projets-pilotes ont été réalisés au Canada et aux États-Unis, dont celui de Dauphin, au Manitoba, en particulier. Enfin, en 2009, un autre comité du Sénat recommandait que le revenu de base revienne au coeur du débat public comme moyen de contrecarrer la pauvreté et l’inégalité montantes.

Le revenu de base au Canada, maintenant

À l’heure actuelle, les personnes âgées et les enfants bénéficient des niveaux de revenu garanti les plus élevés. La Pension de sécurité de la vieillesse est accordée à titre universel à presque toutes les personnes de 65 ans et plus, quels que soient leur statut familial, leur historique d’emploi et leurs autres sources de revenu. De plus, ceux parmi eux qui ont les revenus les plus bas bénéficient d’une aide financière plus élevée grâce au Supplément de revenu garanti fondé sur le modèle d'impôt négatif sur le revenu : le montant du Supplément est plus élevé pour ceux et celles qui ont les revenus les plus bas. Les prestations pour enfants fonctionnent de façon semblable. Ces deux revenus garantis et nos autres services publics universels, comme l’éducation et les soins de santé, nous procurent une qualité de vie que nous ne pourrions nous offrir chacun, individuellement.

Le revenu de base n’est pas le “bien-être social”

Les Canadiens en âge de travailler ont peu de sécurité face aux difficultés de la vie. La perte d’un emploi, l’invalidité, un divorce, une longue maladie, la maternité ou une récession économique risquent de les mener aux programmes d'aide financière de dernier recours (assistance sociale, sécurité du revenu, etc.). Ces programmes n’ont rien à voir avec le revenu de base, puisqu'ils ne sont pas universels : ils varient selon la situation des personnes et selon leur région. Et les règles complexes qui les régissent contiennent des conditions spécifiques qui pénalisent les bénéficiaires s’ils travaillent, par exemple, et qui, souvent, ne leur laissent même pas un revenu suffisant pour les nécessités de la vie. Ils vivent ainsi un stress permanent qui leur cause des problèmes de santé. On croyait ce temps révolu! Ne vivons-nous pas dans une démocratie riche et moderne?

Nouvelle réalité

Des changements technologiques accélérés nous confrontent à une nouvelle réalité: l’automatisation prend la place du travail humain, rendant la vie plus facile à maints égards, mais enlevant une source importante de revenus à plusieurs. L’emploi stable se raréfie dans une économie qui peut produire avec moins de main d’œuvre. Par ailleurs, beaucoup de travail socialement utile n’est pas rémunéré. Dans ces circonstances, certains Canadiens mènent une vie prospère, tandis que d’autres voient diminuer leur revenu, leur richesse et leur temps libre. Ils n’ont plus de temps pour les loisirs, pas plus qu’ils n’en ont pour la vie familiale et pour d’autres aspects de la vie citoyenne qui dépendent d’un emploi stable. Un revenu de base universel ouvre la perspective d’un avenir offrant la sécurité et la dignité à tous tout en assurant un partage plus équitable du travail, de la richesse, du revenu et de la participation à la société.

Le revenu de base: une idée dont le temps est venu.

L'implantation de l'assurance maladie universelle et publique a profondément changé la vie des Canadiens. Des soins médicaux de qualité dispensés selon nos besoins, non selon nos moyens financiers, font du Canada un pays plus égalitaire face à la santé. Les éléments de revenu de base que nous avons ont aussi changé nos vies pour le mieux, mais, au contraire de l’assurance maladie, ils sont limités à certains membres de notre société. Il est temps de reconnaître qu’il est aussi essentiel que l’assurance d’un revenu de base devienne universel. Ayons la vision d’en faire notre prochain grand projet social, et notre legs aux générations futures.

Pour en savoir plus sur le revenu de base, consultez nos pages Questions et Ressources.

Pour plus d'informations et de commentaires supplémentaires en français, vous pouvez visiter Revenu de Base Québec.